ça se passe aux philippines . Dans les quartiers pauvres dépourvus souvent d'électricité. Avec des habitats très concentrés, faits de briques et de brocs, aux toits de tôle . Des étudiants américains du MIT ont imaginé pour eux dans le cadre d'un concours un dispositif très économique qui permet d' éclairer l'intérieur de ces abris précaires, sans faire appel à l'électricité qui est régulièrement source d'incendies dans les bidonvilles . parce que cette forme d'urbanisme se développe hors de toute réglementation comme dans tous les pays où l'Etat choisit de renoncer à se donner les moyens d'assurer la sécurité minimale pour tous . Ce dispositif c'est tout simplement une bouteille plastique remplie d'eau mélangée à un peu de chlore et d'aluminium, qu'on plante et fixe au tiers dans le toit en tôle en veillant à l'étanchéité de cette installation . La lumière du soleil vient faire rayonner le liquide qui éclaire ensuite l'intérieur du local . Cela équivaut à l'éclairage d'une ampoule à incandescence de 55 watt.



voici le reportage en langue philippine de la chaine locale de télé "gmanews " .
  


Au brésil aussi l'expérience est conduite et réussie.




Découvrir  le site ici  " aliteroflight "  
 de la fondation qui sert de support au développement de ce concept